> > Crédit immobilier : une baisse des demandes contredite

Crédit immobilier : une baisse des demandes contredite

Confirmant une hausse des taux fixes des crédits immobiliers en avril, l'Observatoire Crédit Logement/CSA nie la baisse de demandes enregistrée au 1er trimestre par la Banque de France (BdF).

Des hésitations mais pas de baisse

Pour Michel Mouillart, économiste de l'observatoire du financement des marchés résidentiels, " le marché du crédit immobilier a montré des hésitations au premier trimestre, on ne peut pas le nier, et s'il en montre encore, pour le moment, il tient bon et haut".

Un constat faisant suite aux résultats présentés par l'observatoire de la production de crédits immobiliers (OPCI), selon qui près de 40 milliards d'euros de prêts auraient été enregistrés au 1er trimestre 2011 soit près de 25 % de plus que l'année précédente sur la même période. Pour M. Mouillart entre 155 et 160 milliards  d'euros pourraient être ainsi être enregistrés  sur l'ensemble de l'année.

Ce lundi, le rapport mensuel de l'observatoire crédit logement/CSA, confirmait la hausse des taux pour le mois d'avril. Une nouvelle hausse sans réelles conséquences sur la production de crédits. "La demande ne semble pas encore avoir souffert de cette remontée. Après un début d'année assez calme, le marché a retrouvé de la vigueur dès février et l'activité est restée soutenue depuis".

La durée moyenne des prêts recule

Contredisant ainsi la Banque de France, sur une baisse des demandes dues à l'augmentation de ces taux, l'Observatoire note même un recul des durées moyennes d'emprunts à 2008 mois en avril contre 217 en mars.


?Dans le détail, cette durée reculerai davantage dans le neuf (- 20 mois par rapport en mars) que dans l'ancien (-11 mois). De même selon l'âge des accédants à la propriété , la situation n'est pas la même .

Ainsi, chez les accédants de plus de 65 ans, 86,8 % des prêts contractés sont d'une durée inférieure ou égale à 15 ans contre 79,5 % le mois précèdent. À l'inverse les accédants de moins de 35ans ont tendance à s'endetter plus longtemps puisque 34,4 % de leur emprunt étaient d'une durée de plus de 25 ans en avril, contre 33,9 % en mars.

Article publié le mardi 10 mai 2011 à 14:05 - © Credixis 2018

Articles liés

Crédit immobilier: première baisse des demandes depuis deux ans

D'après l'enquête trimestrielle de la Banque de France, les français sont moins enclins à contracter des prêts immobiliers. Cette diminution serait due essentiellement à la hausse des taux de crédits, une hausse qui devrait perdurer au moins jusqu'à 2012. Lire l'article

Crédit immobilier : la hausse des taux se confirme

Dans un récent communiqué, l'Observatoire Crédit Logement / CSA confirme la hausse des taux des crédits immobiliers pour le premier trimestre 2011. Lire l'article

La renégociation de prêt fait carton plein !

Avec des taux de crédit immobilier en chute libre, les particuliers se ruent vers la renégociation de prêt. Le but n'est pas forcément de réduire le montant des échéances mensuelles mais plutôt de raccourcir la durée des prêts. Lire l'article