> > Crédit immobilier: première baisse des demandes depuis deux ans

Crédit immobilier: première baisse des demandes depuis deux ans

D'après l'enquête trimestrielle de la Banque de France, les français sont moins enclins à contracter des prêts immobiliers. Cette diminution serait due essentiellement à la hausse des taux de crédits, une hausse qui devrait perdurer au moins jusqu'à 2012.

La première baisse depuis deux ans

La remontée des taux aura finalement eu raison de la confiance des ménages. Malgré la valeur encore raisonnable de ces taux, l'enquête trimestrielle de la Banque de France (BdF) note une baisse des demandes de crédits immobiliers.

Ainsi, selon la BdF, le solde d'opinion relatif à la demande de crédit, c'est à dire le solde entre les banques ayant enregistré une hausse des demandes et celles ayant enregistrés une baisse, est négatif pour ce dernier trimestre, à - 34,4. Ce solde n'avait plus été négatif depuis 2 ans, depuis le 1er trimestre 2009.

Pour l'ensemble de l'année 2011, la Banque de France table sur une valeur de 155 à 160 milliards d'euros accordés au titre de prêts immobiliers contre 168 milliards en 2010. Le record ayant été enregistré en 2007 à 170 milliards d'euros.

Les taux des crédits responsable de cette baisse

D'après l'enquête, "cette baisse résulte principalement de la dégradation des perspectives sur le marché du logement et de la confiance des ménages". Une dégradation liées aux critères d'octroi des crédits à l'habitat [qui] ont été resserrés par une minorité de banques, en raison de la hausse de leurs coûts de refinancement et de la dégradation des perspectives sur le marché du logement".

En clair, la remontée des taux des crédits et les différentes réformes et disparition de dispositifs avantageux  ont quelque peu refroidis les ménages. Pour Laurent Vimont, de Century 21, "entre novembre et aujourd'hui, les ménages ont perdu 6,4% de leur pouvoir d'achat immobilier";

La hausse des taux devrait se poursuivre

Jugés encore insuffisant  en mars dernier par le président de la BdF, Christian Noyer, les taux de crédits immobilier devraient continuer leurs remontées. Poussée par les différentes institutions bancaire françaises et européennes comme la Banque centrale européenne (BCE), cette hausse des taux devrait donc induire une nouvelle baisse des demandes. Selon l'enquête, la diminution du nombre de demandes de prêts "devrait se poursuivre au deuxième trimestre".

Article publié le jeudi 28 avril 2011 à 15:04 - © Credixis 2017

Articles liés

Crédit immobilier : la hausse des taux va se poursuivre

Après un plus bas niveau historique atteint en octobre 2010, les taux d'emprunt immobiliers remontent à grande vitesse affichant +0,5% en trois mois. Et la tendance haussière devrait se poursuivre selon la Banque Centrale Européenne (BCE). Lire l'article

Crédit immobilier : les banques vont-elles encore baisser les taux ?

Même s'ils offrent déjà des taux se situant à leur plus bas niveau depuis l'après-guerre (3,3 %), les organismes bancaires pourraient les diminuer davantage. Une hypothèse qu'ils nient tout de go. Lire l'article

Crédit immobilier : du jamais vu depuis l'après-guerre !

Selon les chiffres établis par l'Observatoire du Crédit Logement/CSA, les taux d'emprunt sont actuellement à leur plus bas niveau depuis une soixantaine d'années. Lire l'article