> > Crédit immobilier : les taux toujours stables à la mi-juin

Crédit immobilier : les taux toujours stables à la mi-juin

Confirmant les dernières prévisions, les taux moyens des crédits immobilier n'ont quasiment pas bougé par rapport au mois de mai. Quelques baisses très légères ont été enregistrées dans certaines régions.

Un mois très calme

Alors que les autorités et spécialistes européens et internationaux sont sur le front, avec la hausse quasi assurée du taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE)  en juillet, et la crise grecque qui atteint son paroxysme, la marché des crédits immobiliers est des plus calme.

Ainsi, depuis la fin avril, le baromètre des taux du courtier Empruntis reste quasi inchangé. On notera juste une très légère baisse de 0,05 % pour les taux moyens  des prêts sur 30 ans.

Les taux moyens enregistrés par la courtier en ce 17 juin 2011 sont les suivants :

  • 3,65 % pour les prêts sur 7 ans ;
  • 3,75 % pour les prêts sur 10 ans ;
  • 4,05 % pour les prêts sur 15 ans ;
  • 4,30 % pour les prêts sur 20 ans ;
  • 4,45 % pour les prêts sur 25 ans ;
  • et 4,90 % pour les prêts sur 30 ans.

 

Pas de grands changements régionaux

Du côté des taux régionaux, le constat est le même, de très légères baisse ou hausse de l'ordre de 0,05% voire 0,10 % au maximum sont enregistrées.

L'Ouest reste la région la mois chère, en présentant des taux moyens les moins élevés pour les prêts sur 10 ans, 15 ans, 20 ans et 30 ans. A contrario, la Méditerranée apparait comme une des régions les plus chers, en présentant les taux maximum pour les crédits sur 10, 20 et 30 ans.

Un été incertain

Il est plus que jamais difficile de prévoir l'évolution des taux au cours des prochains mois, tant le contexte politique et économique international est tendu, surtout au niveau européen. Toutefois, si les banques et l'État français suivent les recommandations des instances internationales, fonds monétaire (FMI) et BCE en tête, on pourrait s'attendre à une remontée des taux.

Saluant la politique engagée jusqu'alors par la France, les organisations précitées ont toutefois insisté sur la nécessité d'une politique budgétaire des plus strictes et d'une adéquation avec les "normes" européennes et internationales en termes d'actions mais également d'ambitions budgétaires.

Article publié le vendredi 17 juin 2011 à 16:06 - © Credixis 2017

Articles liés

Crédit immobilier: première baisse des demandes depuis deux ans

D'après l'enquête trimestrielle de la Banque de France, les français sont moins enclins à contracter des prêts immobiliers. Cette diminution serait due essentiellement à la hausse des taux de crédits, une hausse qui devrait perdurer au moins jusqu'à 2012. Lire l'article

Crédit immobilier : le Sud-Ouest plus avantageux

Tous les experts s'accordent pour le dire, malgré la hausse des taux, continue depuis le mois de décembre, il n'est pas encore trop tard pour contracter un crédit immobilier. D'après le baromètre d'Empruntis, le Sud-Ouest présente les taux les plus avantageux. Lire l'article

Crédit immobilier : une hausse ralentie en avril

Après une nouvelle hausse significative des taux de crédits immobiliers au mois de mars, "entre +0,10 et +0,15 %", le courtier en ligne Empruntis prévoit un ralentissement de cette évolution en avril. Les spécialistes invoquent une anticipation de l'action européenne. Lire l'article