> > Crédit immobilier, les taux toujours stables en mars

Crédit immobilier, les taux toujours stables en mars

Selon l'ensemble des courtiers ne ligne, les taux immobiliers n'auront que très peu évolués ce mois-ci. Pour les mois à venir, un courant de baisse générale est attendu, en raison notamment d'une conjoncture favorable et à des actions internationales productives.

Crédit immobilier, les taux toujours stables en mars

Des taux stables début mars

À l'instar du mois dernier, les taux moyens des crédits immobiliers sont restés stables ce mois-ci. À part quelles variations au maximum de 0,05 points, cette stabilité est observée dans la plupart des banques.

Dans son analyse du 06 mars, le courtier en ligne, meilleurtaux.com précise par ailleurs que "pour la 1re fois depuis la mi-2010, aucune banque [de son réseau.] n'a relevé ses taux".

Au 2 mars 2012 le courtier enregistre ainsi pour les "bons dossiers" des taux fixes de l'ordre de :

  • 3,30 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,50 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,90 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,20 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,40 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,82 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

Même constat pour l'autre courtier Empruntis qui enregistre lui, des taux fixes moyens à :

  • 3,55 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,65 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,95 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,25 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,55 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 5,0 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

 

Une baisse de prévue dans les mois qui viennent

Malgré une hausse des taux prévue à moyen long-terme, les taux devraient plutôt être orientés à la baisse ces prochains mois voire prochaines semaines.

Pour Sandrine Allonier de meilleurtaux une telle baisse serait possible et réalisable grâce à trois facteurs principaux : "la baisse de l'OAT 10 ans – inférieur à 3 % depuis plus d'un mois" ; "des bonnes conditions de refinancement [...] notamment auprès de la Banque centrale européenne" ; les faibles taux des marchés financiers, "témoignant d'une détente sur le marché interbancaire".

"Les banques Françaises disposent d'une marge de manoeuvre plus large qu'il y a quelques semaines et nous annoncent d'une voix unanime des baisses pour les semaines qui viennent" constate pour sa part Maël Bernier du groupe Empruntis.

Les conditions d'octroi ne devraient pas se radoucir pour autant tempère le courtier pour qui "l'application des critères d'endettement reste très stricte en cette période troublée où la solidité financière des ménages est toujours très fragile".

Article publié le mercredi 07 mars 2012 à 15:03 - © Credixis 2018

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Crédit immobilier : une hausse des taux attendue pour 2012

Crédit immobilier : une hausse des taux attendue pour 2012 Stables pendant près de six mois et malgré une légère baisse ce mois-ci,les taux fixes des crédits immobiliers devraient repartir à la hausse dans les prochains mois. Le courtier Empruntis invoque, entre autre, un effet de la dégradation économique européenne. Lire l'article

Crédit immobilier : la conjoncture stabilise les taux estivaux

En ces premiers jours de juillet les taux fixes et variables des crédits immobiliers tendent une nouvelle fois à la stabilité. Selon Empruntis, sauf changement majeur du contexte économique international, la situation devrait perdurer jusqu'en octobre . Lire l'article

Crédit immobilier, des écarts régionaux plus grands

De manière inégale selon les régions, la remontée des taux de crédits immobiliers suit pourtant les prévisions. Comme en avril la hausse se veut légèrement ralentir à ce jour. De son côté l'INSEE réfute l'existence d'une bulle spéculative immobilière. Lire l'article