> > Crédit immobilier : légère baisse des taux pour le mois d'avril

Crédit immobilier : légère baisse des taux pour le mois d'avril

Comme annoncé le mois dernier, les taux fixes moyens des crédits immobiliers pointent à la baisse en ce début avril. De l'ordre de 0,05 à 0,1 point, cette baisse porte essentiellement sur les taux des prêtes d'une durée supérieure à 15 ans.

Crédit immobilier : légère baisse des taux pour le mois d'avril

Une baisse des taux pour les prêts à moyens longs termes

Chose promise, chose due. La baisse des taux de crédits immobiliers annoncée par les différents acteurs du secteur semble avoir débuté en ce début d'avril. Dans les faits la baisse bien que légère (entre 0,05 et 0,1 point) semble concerner tous les prêts d'une durée supérieure à 15 ans.

Dans son baromètre du 3 avril, le courtier en ligne Empruntis enregistre ainsi des taux fixes moyens à :

  • 3,55 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,65 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,90 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,15 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,50 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,95 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

En parallèle, Meilleurtaux.com, autre grand courtier en ligne affiche pour les "bons dossiers" des taux fixes de l'ordre de :

  • 3,30 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,50 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,80 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,10 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,40 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,70 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

Les établissements de crédits maîtres de leurs produits

Avec une conjoncture légèrement apaisée ces derniers mois, les banques et organismes de crédits tendent à reprendre la main sur leur produit.

Pour le directeur général de meilleurtaux.com, Hervé Hatt, "les banques ont des ambitions de conquête et ont la possibilité de mener cette politique de taux offensive tout en conservant des marges convenables".

"Certaines cherchent même actuellement à gagner des parts de marché sur le crédit immobilier et offrent ainsi des taux très avantageux avec des possibilités de négociation pour les dossiers de qualité " ajoute-t-il dans ses propos repris par infosimmo.com.

Ainsi c'est aux clients de montrer le meilleur dossier possible pour profiter des taux plus avantageux. Une mise en avant pas évidente et qui se doit d'être bien préparée.

"Pour être considéré comme un profil intéressant par le banquier, il faut mettre en avant sa stabilité professionnelle, sa capacité d'épargne, ne pas avoir eu de découvert depuis au moins six mois et enfin mettre en avant la solidité de son projet immobilier, car tous les biens ne sont pas aussi valables aux yeux d'un banquier" explique ainsi dans les pages du Figaro, Maël Bernier du groupe Empruntis.

Article publié le mardi 03 avril 2012 à 11:04 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Crédits immobiliers : les taux orientés à la baisse en juin

Crédits immobiliers : les taux orientés à la baisse en juin Pas de grands changements pour les taux des crédits immobiliers qui restent orientés à la baisse en ce début de mois de juin. Les courtiers Empruntis et Meilleurtaux restent néanmoins très prudents pour les mois à venir. Lire l'article

Crédits immobiliers : des taux faibles au mois de mai

Crédits immobiliers : des taux faibles au mois de mai En accord avec les prévisions effectuées ces derniers mois, les taux fixes des crédits immobiliers ont nettement baissé au mois d'avril. Pour les courtiers, cette situation devrait perdurer, mais la vigilance reste de mise. Lire l'article

Crédit immobilier : une stabilité des taux en sursis ?

Crédit immobilier : une stabilité des taux en sursis ? Selon l'ensemble des courtiers, les taux fixes de crédits immobiliers sont restés stables en septembre. La tension exercée actuellement sur les marchés européens est néanmoins palpable sur le marché français. La sérénité n'est pas vraiment au rendez-vous. Lire l'article