> > Crédit immobilier : effondrement de la production au 1er trimestre

Crédit immobilier : effondrement de la production au 1er trimestre

Au mois de février et sur un an, le montant accordé au titre des crédits immobiliers a diminué de 49 % selon la Banque de France. D'après l'Observatoire du crédit logement/CSA, cette baisse devrait s'accentuer au mois de mars.

Crédit immobilier : effondrement de la production au 1er trimestre

Une baisse de 41 % des montants accordés

Début d'année catastrophique pour le marché immobilier.

Alors que tout laissait croire que 2012 serait une belle année pour l'immobilier, marquée par des taux de crédit immobilier respectables, une étude de la Banque de France (BdF) annonce un net fléchissement des transactions immobilières dans les prochains mois.

Selon la BdF, au mois de février 2012, le montant des crédits à l'habitat s'est largement rétracté, redescendant à des niveaux enregistrés qu'en période de crise (2009).

Après 12,4 milliards d'euros en janvier, la production de nouveaux crédits à l'habitat à destination des ménages est ainsi descendue à 7,3 milliards d'euros en février, soit une baisse de 41 % en un mois.

Sur un an, la BdF enregistre une baisse de 49 % des montants alloués.

Une baisse des ventes attendue

Pour l'ensemble des acteurs du secteur immobilier, c'est véritable effondrement du marché qui s'annonce. Avec moins de crédits, le nombre de transactions devrait également chuter.

"On va avoir une chute d'activité sur les marchés, notamment sur le marché de l'ancien, comme jamais on n'en a vu" annonce ainsi Michel Mouillart de l'Observatoire du crédit logement/CSA.

Selon l'Observatoire, le nombre de prêts immobiliers enregistré en 2012, devrait être inférieur de 25 à 31 % par rapport aux transactions de 2011 et ne devraient pas dépasser les 120 milliards.

Au mois de mars la production de crédits immobiliers a continué de chuter selon les dernières données de l'Observatoire du crédit logement/CSA. Une chute de 48 % sur un an, concrétisant, de fait, une baisse de 36 % de la production pour le 1er trimestre 2012 par rapport au 1er trimestre 2011.

Stabilité générale pour les autres types de crédits

Concernant les autres types de crédits, la Banque de France se montre plus rassurante, indiquant une quasi — stabilité pour "les nouveaux crédits de trésorerie aux entrepreneurs individuels et de consommation aux particuliers", avec 4,1 milliards d'euros en flux mensuels en février contre 4,2 milliards d'euros le mois précédent.

"La production de nouveaux crédits aux sociétés non financières (entreprises non individuelles) fléchit pour les montants unitaires inférieurs à 1 million d'euros et augmente un peu pour les montants unitaires supérieurs" précise par ailleurs la BdF.

Article publié le jeudi 05 avril 2012 à 12:04 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

La production de crédits aux ménages s'est ralentie en septembre

La production de crédits aux ménages s'est ralentie en septembre D'après les dernières statistiques publiées par la Banque de France, la production de crédit fin septembre s'est à nouveau essoufflée pour les ménages. A contrario les crédits accordés aux entreprises progressent de 0,6 point en un mois. Lire l'article

Crédit immobilier : la hausse des taux se confirme

Dans un récent communiqué, l'Observatoire Crédit Logement / CSA confirme la hausse des taux des crédits immobiliers pour le premier trimestre 2011. Lire l'article

Les français souscriront moins de crédits en 2011

D'après une étude de la Fédération bancaire française (FBF) publiée ce mardi, le nombre de ménages souscrivant un crédit n'a jamais été aussi bas depuis 1995. Cette chute serait liée directement à celle des crédits à la consommation. Lire l'article