> > Crédit immobilier : du jamais vu depuis l'après-guerre !

Crédit immobilier : du jamais vu depuis l'après-guerre !

Selon les chiffres établis par l'Observatoire du Crédit Logement/CSA, les taux d'emprunt sont actuellement à leur plus bas niveau depuis une soixantaine d'années.

En baisse constante depuis la fin de l'année 2008, les taux de crédit immobilier ont a priori franchi un cap supplémentaire dans leur "opération dégringolade". On les retrouve dorénavant à un niveau moyen de 3,30 %, autrement dit en recul de dix points de base par rapport au mois d'août. Les raisons d'un tel record ? La stratégie commerciale et les conditions de financement des banques, toujours au top.

L'envers du décor...

Les emprunts contractés pour l'acquisition d'un logement neuf ont été analysés séparément des crédits concernant l'ancien. Mais dans les deux cas, on constate une baisse sensibles des taux. Ainsi, le quidam désireux d'acheter dans le neuf peut aujourd'hui disposer d'un taux de prêt immobilier à 3,25 % (août 2010 : 3,52 %). S'il s'agit d'une habitation ancienne, on passe de 3,33 % à 3,28 %.

On n'avait plus observé de telles statistiques depuis plus de soixante ans. Si elles ont de quoi contenter les prétendants à l'achat, il existe malgré tout un revers de la médaille. Certains experts parlent carrément de "mauvais signe" pour les consommateurs. Pourquoi ? Parce que ces "conditions de crédit favorables permettant un déblocage du marché, s'accompagnent toujours d'une hausse des prix".

Vers un statu quo

Un état de fait confirmé par d'autres spécialistes, eux qui voient en la récente flambée des prix de l'immobilier la conséquence du degré historiquement bas des taux d'emprunt. La conjoncture actuelle augmente néanmoins la capacité d'investissement des acquéreurs, surtout "les personnes achetant pour la deuxième fois et possédant des fonds solides grâce à la plus-value réalisée par la revente de leur logement".

Quid désormais des perspectives à court et moyen termes ? Les économistes miseraient sur une continuité des choses déjà en place. La concurrence commerciale entre les établissements bancaires va s'accroître, puisque ces derniers vont devoir composer avec une demande toujours plus forte de leurs clients. Réforme des prêts à l'accession à la propriété et apparition du PTZ Plus, obligent.

Article publié le vendredi 08 octobre 2010 à 11:10 - © Credixis 2018

Articles liés

Baisser de rideau pour la chute des taux de crédit immobilier ?

S'ils ont encore enregistré une diminution au cours du mois, les prévisions s'annoncent moins radieuses pour la fin de l'année. Une hausse allant de 0,3 à 0,4 % est ainsi prévue... Lire l'article

Crédit immobilier : la baisse des taux se poursuit en juillet

Selon les derniers chiffres de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiés début août, les taux des crédits immobiliers ont continué de baisser en juillet pour atteindre une moyenne de 3,39%. Lire l'article

Les taux d'emprunts immobiliers stabilisés en juillet

Après 9 mois de baisse, les taux des crédits immobiliers se stabilisent en juillet 2009. Cette tendance devrait se poursuivre en août avant des fluctuations à la hausse ou à la baisse en septembre. Lire l'article