> > Crédit immobilier : des taux au plus bas en juillet

Crédit immobilier : des taux au plus bas en juillet

Malgré une conjoncture incertaine, les taux fixes des crédits immobiliers sont repartis à la baisse, une aubaine pour les emprunteurs. Si des prévisions à moyen et long terme s'avèrent difficiles, la tendance devrait perdurer cet été.

Crédit immobilier : des taux au plus bas en juillet

Une baisse générale des taux de crédits immobiliers

Stables le mois précédent, la plupart des taux fixes des crédits immobiliers accordés aux particuliers ont diminué courant juin.

Le courtier en ligne Meilleurtaux.com observe ainsi chez ses partenaires une baisse des taux notamment pour les crédits à court terme (entre 7 et 15 ans).

Au 29 juin, le courtier annonçait ainsi pour « les bons dossiers », un taux fixe moyen de :

  • 2,90 % pour les prêts contracté sur 7 ans ;
  • 3,15 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,45 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 3,70 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 3,99 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,49 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

Autre « grand » courtier en ligne sur le marché français, Empruntis note pour sa part une baisse générale chez ses partenaires. Au 2 juillet, le baromètre national du groupe présente des taux fixes moyens à :

  • 3,15 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,30 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 3,55 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,00 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,35 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,80 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

Annonçant une période « plus que jamais propice à l'achat immobilier », Maël Bernier, directrice de communication d'Empruntis.com, rappelle également que « les ménages étant déjà propriétaires peuvent renégocier leur taux de crédit et économiser sur le coût total du prêt ».

Un marché « traditionnellement » calme en août

Concernant les prévisions d'évolution des taux pour les prochains mois, les courtiers appellent une nouvelle fois à la prudence. « Tout peut changer », prévient ainsi Maël Bernier, notamment suivant la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de revoir ou non son taux directeur.

Quoi qu'il en soit, le mois d'août « traditionnellement assez calme » pour le marché ne devrait pas connaitre de grand chamboulement de comportement de la part des banques, tout du moins sur les taux appliqués aux prêts aux particuliers.

Article publié le mardi 03 juillet 2012 à 17:07 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Crédit immobilier : le Sud-Ouest plus avantageux

Tous les experts s'accordent pour le dire, malgré la hausse des taux, continue depuis le mois de décembre, il n'est pas encore trop tard pour contracter un crédit immobilier. D'après le baromètre d'Empruntis, le Sud-Ouest présente les taux les plus avantageux. Lire l'article

Crédit immobilier : une hausse ralentie en avril

Après une nouvelle hausse significative des taux de crédits immobiliers au mois de mars, "entre +0,10 et +0,15 %", le courtier en ligne Empruntis prévoit un ralentissement de cette évolution en avril. Les spécialistes invoquent une anticipation de l'action européenne. Lire l'article

Crédit immobilier : Empruntis envisage un blocage de l'accès au crédit

D'après la directrice de communication d'Empruntis, Maël Bernier, si les taux évoluent selon les prévisions du courtier, entre 18 % et 27 % des ménages pourraient ne plus pouvoir contracter de crédits immobiliers. Lire l'article