> > Crédit au secteur privé : nouveau ralentissement en juillet

Crédit au secteur privé : nouveau ralentissement en juillet

Malgré un flux net mensuel positif en juillet, le taux de croissance annuelle des crédits au secteur privé en France a de nouveau ralenti d'après les données publiées par la Banque de France.

Crédit au secteur privé : nouveau ralentissement en juillet

Plus de 2000 milliards d'euros d'encours bruts en juillet

Portés très majoritairement par le secteur non financier, les crédits au secteur privé enregistrent dorénavant un encours brut supérieur à 2000 milliards d'euros, dont 146,2 milliards d'euros pour le secteur financier comprenant à la fois la clientèle financière (103,6 milliards d'euros) et les assurances (42,6 milliards d'euros).

Concernant les crédits aux sociétés non financières (SNF), la Banque de France (BdF) note un flux net mensuel corrigé des variations saisonnières (CVS) « légèrement positif en juillet », avec 818,3 milliards d'euros d'encours, soit 0,5 milliard de plus qu'en juin.

Les crédits aux ménages représentent quant à eux 1119 milliards d'euros fin juillet, dont 865,2 milliards pour les seuls crédits à l'habitat.

Un taux de croissance annuel en repli pour le secteur non financier

D'une manière générale, la Banque de France note un tassement des taux de croissance annuels.

Ainsi, bien que positif, l'encours annuel a progressé de seulement 0,8 % en juillet, après 1,1 % en juin et 1,2 % en mai.

Dans le détail, le taux de croissance annuel brut pour le secteur non financier recule à + 2,6 % (après 3,6 % et 3,0 ù en mai et juin 2012). Le plus gros recul dans cette catégorie est enregistré pour les crédits de trésorerie accordés aux sociétés non financières, avec un taux annuel négatif à -4,2 % (après -1,1 % et -2,4 % en mai et juin).

« Le ralentissement de la progression annuelle des crédits aux ménages se poursuit en juillet (3,4 %, après 3,7 % en juin), notamment pour les crédits à l'habitat (3,9 %, après 4,4 %) », détaille BdF.

La situation semble meilleure dans le secteur financier. Négatif à -23,2 % au mois de mai, le taux de croissance annuel est remonté à -20,14 % en juin, pour finalement atteindre -18,5 % en juillet.

Ici, c'est la clientèle financière qui pousse les résultats vers le haut, avec un gain de 2,3 points en un mois.

Article publié le vendredi 31 août 2012 à 09:08 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Banques : la production de crédits inchangée en août

Banques : la production de crédits inchangée en août Selon le dernier bilan de la Banque de France publié ce mardi, l'évolution de la production de crédits au secteur privée non financier au mois d'août est quasi similaire au mois précédent. Lire l'article

Le nombre de dossiers surendettement explose en mars

En mars 2009, la Banque de France a accusé réception de 21 747 nouveaux dossiers de surendettement au sein de son secrétariat des commissions départementales surendettement. Lire l'article

Surendettement : la Banque de France fait le point

Sur la base des données recensées en 2007, la Banque de France gestionnaire du Fichier Central des Chèques (FCC) et du Fichier national des incidents de paiement des crédits aux particuliers (FICP) a dressé le portrait robot du surendetté type. Lire l'article