> > Consommation : pas de regain de confiance en décembre

Consommation : pas de regain de confiance en décembre

Par rapport au mois précédent, l'indicateur de confiance des ménages, calculé chaque mois par l'INSEE, n'aura pas évolué en décembre. Un scepticisme peu rassurant en somme au sujet des prochaines évolutions de la croissance française.

Consommation : pas de regain de confiance en décembre

Les ménages ont une vision assez négative de leur situation

Après une perte de 3 points en novembre dernier, l'indice mensuel de confiance des ménages n'a pas évolué en décembre selon la dernière enquête de l'institut national de statistique (INSEE). L'institut calcul ainsi l'indicateur synthétique de décembre 2011 à 80, l'indice moyen de janvier 1987 à décembre 2011 étant calculé à 100.

Dans le détail, les évaluations personnels restent plutôt négatives. "En décembre, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future recule : les soldes correspondants perdent chacun 2 points. Leur opinion sur l'opportunité de faire des achats importants est stable par rapport à novembre" précise ainsi le rapport de l'INSEE.

De la même façon les ménages se montrent un rien plus pessimiste sur leur capacité future à épargner. Seul point positif de cette "vision personnelle", l'indice de capacité d'épargne actuelle gagne deux points par rapport au mois précédent.

Un contexte économique encore faible

Le climat économique français reste assez morose pour le dernier mois de 2011. Malgré, du "mieux"  sur les indices liés au niveau de vie en France, respectivement un et deux points sur la perception de l'évolution passée et sur les perspectives d'évolution,  les indices restent très négatifs (-62 pour les perspectives alors que la moyenne sur 25 ans est à -23).

Concrètement , ces différents indices de confiance calculés par l'INSEE permettent de prendre la température des ménages et d'entre-apercevoir, à défaut de prévoir, les évolutions de leur consommation.

Ainsi, le début 2012 ne s'annonce pas flamboyant, tant les indices restent faibles. "En décembre, les ménages sont aussi nombreux qu'en novembre à anticiper une augmentation du chômage." note ainsi l'institut, ajoutant que le "niveau du solde demeure nettement plus élevé qu'en début d'année 2011".

Au sujet de l'inflation peu d'évolutions apparaissent ces deux derniers mois. "Après un recul entamé au printemps (–24 points entre avril et novembre), l'opinion des ménages sur l'inflation passée se stabilise en décembre (+1 point). Leurs anticipations en matière d'inflation sont également quasi stables (–1 point)"  détaille l'INSEE.

Article publié le lundi 09 janvier 2012 à 15:01 - © Credixis 2017

Articles liés

La croissance française s'établit à +1,7 % pour 2011

La croissance française s'établit à +1,7 % pour 2011 A contrario des différentes analyses et prévisions conduites à ce jour, les dernières données de l'INSEE font état d'une croissance positive au quatrième trimestre 2011. Sur l'année 2011, le PIB aura évolué de +1,7 %. Lire l'article

Consommation: les ménages français un peu plus confiants en juillet

Stable depuis avril, l'indice de confiance des ménages calculé par l'Insee chaque mois repart à la hausse (+ 3 points) au mois de juillet. Toujours en dessous des ses niveaux d'avant-crise, la confiance des français faiblit largement sur la question du chômage. Lire l'article

Consommation : les ménages retrouvent un brin de confiance

Selon l'enquête mensuelle de l'INSEE, l'indice de confiance général des ménages français s'est très légèrement redressé au mois de mai, gagnant un point sur le mois d'avril. Les consommateurs se montrent surtout optimistes sur l'emploi. Lire l'article