> > Consommation: les ménages français un peu plus confiants en juillet

Consommation: les ménages français un peu plus confiants en juillet

Stable depuis avril, l'indice de confiance des ménages calculé par l'Insee chaque mois repart à la hausse (+ 3 points) au mois de juillet. Toujours en dessous des ses niveaux d'avant-crise, la confiance des français faiblit largement sur la question du chômage.

Des niveaux faibles mais qui remontent

Témoins de la santé des économies nationales, les indices de confiances calculés en France par l'institut national de la statistique (INSEE) sont encore assez loin des niveaux d'avant-crise de l'été 2007.

Pour ce mois de juillet l'enquête mensuelle de l'INSEE fait pourtant état d'une légère hausse de cet indice de confiance, qui, estimé à 86 points gagne 3 points par rapport aux derniers mois (il était de 83 depuis le mois d'avril 2011). D'après le ministre de l'économie, François Baroin, il s'agirait de la plus forte augmentation enregistrée sur un mois depuis novembre 2009.

Les français plus confiants sur leur situation personnelle

Qu'il s'agisse de leur situation personnelle passée ou future les français se montrent d'un manière générale plus confiants. L'indice de confiance grimpe ainsi respectivement de 3 et 2 point concernant les situations financières passées et futures.

Même constat pour les capacités d'épargnes actuelles et futures qui gagnent 7 et 4 points en un mois. Seul bémol, l'opportunité d'épargner descend de deux points. les ménages ainsi plus méfiants quant à la nécessité absolue d'épargner tout de suite.

Pouvant être perçue comme le symbole d'une économie qui redémarre, l'opportunité de faire des achats importants est à la hausse de 2 points.

Le contexte économique français légèrement mieux perçu en général.

Sur les questions de l'évolution du niveau de vie et de l'inflation, les français se montrent également plus rassurés que les mois derniers.

Dans le détail, l'opinion des ménages sur le niveau de vie passé et futur est légèrement plus favorable en juillet avec +1 et +3 points par rapport au mois de juin. De même pour l'inflation. Selon l'Insee, "l'opinion des ménages sur l'inflation passée est quasi stable en juillet (+1 point). En revanche, leurs anticipations en matière d'inflation reculent de 4 points, retrouvant leur niveau de fin 2010".

Tout n'est pas rose pour autant, au mois de mai dernier les soldes d'opinion portant sur les perspectives d'évolution du chômage avaient retrouvé leur moyenne de longue période, en descendant à 33 points. Ce mois-ci, il est remonté de 10 points, traduisant une certaine inquiétude quant à cette évolution.

En conclusion, si le mois de juillet 2011 témoigne d'un léger retour de la confiance des français dans la reprise économique, et ce, malgré les récentes crises européennes et internationales, certains doutes persistent. De plus les niveaux affichés sont loin de ceux enregistrés avant 2007. Avec un indicateur synthétique à 83 on est encore loin de la moyenne de longue période calculée à 100 et prenant en compte les données de janvier 1987 à décembre 2010.

Article publié le mardi 26 juillet 2011 à 17:07 - © Credixis 2018

Articles liés

La croissance française s'établit à +1,7 % pour 2011

La croissance française s'établit à +1,7 % pour 2011 A contrario des différentes analyses et prévisions conduites à ce jour, les dernières données de l'INSEE font état d'une croissance positive au quatrième trimestre 2011. Sur l'année 2011, le PIB aura évolué de +1,7 %. Lire l'article

Consommation : pas de regain de confiance en décembre

Consommation : pas de regain de confiance en décembre Par rapport au mois précédent, l'indicateur de confiance des ménages, calculé chaque mois par l'INSEE, n'aura pas évolué en décembre. Un scepticisme peu rassurant en somme au sujet des prochaines évolutions de la croissance française. Lire l'article

Consommation : les ménages retrouvent un brin de confiance

Selon l'enquête mensuelle de l'INSEE, l'indice de confiance général des ménages français s'est très légèrement redressé au mois de mai, gagnant un point sur le mois d'avril. Les consommateurs se montrent surtout optimistes sur l'emploi. Lire l'article