> > CDC : un bénéfice net de 206 millions d'euros en 2011

CDC : un bénéfice net de 206 millions d'euros en 2011

Largement affaibli par la chute du groupe Dexia, la Caisse des dépôts et consignations affiche un bilan 2011 à peine positif, avec 206 millions d'euros de bénéfice net, en baisse donc de plus de 90 % sur un an. 103 millions d'euros seront reversés à l'État.

CDC : un bénéfice net de 206 millions d'euros en 2011

La moitié du bénéfice net de la CDC sera reversé à l'État

Conformément à l'accord signé en septembre 2010, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) versera à l'État cette année la moitié de son bénéfice net 2011, soit 103 millions d'euros.

L'an dernier, la CDC avait versé 839 millions d'euros ce qui représentait alors 39 % de son bénéfice net.

Dans les faits, en un an les bénéfices nets de la CDC ont diminué de plus de 90 % passant de 2,15 milliards d'euros en 2010 à seulement 206 millions d'euros en 2011.

Une conjoncture 2011 exceptionnelle

Pour expliquer cette chute des résultats, la CDC invoque plusieurs facteurs conjoncturels ayant pesé sur les filiales de la Caisse des Dépôts.

Ainsi des pertes de près d'un milliard d'euros ont été enregistrées au titre du démantèlement du groupe franco-belge Dexia, tandis qu'en parallèle, les titres de Veolia transdev ont perdus ont vu leur valeur dépréciée au total de 545 millions d'euros.

À noter également que les résultats enregistrés en 2010 s'étaient vus gonfler par la réalisation de plus-values exceptionnelles par le groupe Icade, un exploit qui n'a pas pu être réitéré en 2011.

En d'autres termes, la CDC n'affiche pas un bilan si désastreux que cela puisque "hors éléments exceptionnels, les bénéfices sont notés à 1,62 milliard d'euros, soit une diminution de seulement 11 % par rapport à 2010.

Le Fonds d'épargne mobilisé

Avec des pertes de près de deux milliards d'euros dues aux provisions sur les titres de dette grecque et des dépréciations des actifs financiers en portefeuille, la CDC a dû puiser dans son fonds pour risques bancaires généraux (FRBG).

Au total, 948 millions d'euros ont ainsi été puisés et ajoutés aux 340 millions d'euros de bénéfice net enregistrés par le Fonds d'épargne régissant l'argent centralisé par les livrets A et livrets de développement durable (LDD).

Pour le directeur de ce Fonds d'épargne, Benjamin Dubertre, ce renflouement était nécessaire pour éviter un bilan 2011 négatif. LE Fonds d'épargne ne participera donc pas au versement annuel à l'État, la CDC optant pour la sécurité via la reconstitution de ses fonds propres.

Article publié le vendredi 06 avril 2012 à 17:04 - © Credixis 2018

Articles liés

France : hausse de la consommation de 2,8 % en novembre

D'après les données de l'Insee publiées jeudi, la consommation des ménages en produits facturés a augmenté de 2,8 % en novembre. Au mois d'octobre, elle avait diminué de 0,6 %. Pour le gouvernement, il s'agit d'un niveau "historiquement élevé". Lire l'article

Réforme de l'assurance-vie : le Sénat favorise une épargne à long terme

Dans le cadre du projet de loi des finances 2011 (PLF), la commission des finances du sénat a adopté, mardi dernier, un nouvel amendement. Portant sur l'assurance vie, cet amendement tient à instaurer un nouveau taux préférentiel pour les contrats intégrant des actions. Lire l'article

Livret A : la réforme 2011 sous tension

Le gouvernement aura fort à faire avec la réforme en 2011 du Livret A. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et les banques ne sont en effet pas du tout d'accord sur les taux de centralisation présents et à venir. Lire l'article