> > Banques : nouveaux prêts de la BCE le 29 février

Banques : nouveaux prêts de la BCE le 29 février

Le 29 février 2012, la BCE lancera son second plan de financement exceptionnel des banques, via des crédits sur trois ans à un taux de 1 %. Selon le quotidien Financial Times, plus de 1000 milliards d'euros pourraient être injectés.

Banques : nouveaux prêts de la BCE le 29 février

Une deuxième vague de prêts européens

Le 21 décembre 2011, les banques européennes ont souscrit pour près de 489 milliards d'euros de crédit auprès de la Banque centrale européenne (BCE).Un crédit jusqu'alors exceptionnel qui aurait permis selon les spécialistes d'apaiser quelque peu les tensions des marchés financiers européens.

Alors qu'un deuxième plan, similaire dans ses conditions, est prévu le 29 février, des économistes craignent une affolement des marchés.

Avec un taux unique de 1 % et prévus pour une durée de trois ans, les prêts proposés par la BCE ont tout de suite séduits les banques. Les montants alloués dépendant essentiellement des garanties fournies par ces banques.

Pour la prochaine partie du plan, les banques risquent de se monter bien plus gourmandes, explique le quotidien économique britannique "Financial Times " dans son édition du 31 décembre.

Selon le quotidien, les sommes ainsi versées pourraient dépasser 1000 milliards d'euros. En témoigne la déclaration d'un banquier au journal : "Les banques ne seront pas aussi timides lors du deuxième round. Nous aurions dû faire plus la première fois".

Un prêt potentiellement dangereux pour la zone euro

Pour plusieurs spécialistes, les sommes qui pourraient être contractés sont trop importantes pour avoir des effets positifs. Certains invoquent ainsi un phénomène de dépendance des banques à la BCE, synonyme sur les marchés de faiblesse des organismes emprunteurs..

À la base, ces prêts étaient prévus pour que les banques puissent racheter aux États de la dette souveraine. Dans les faits les organismes bancaires se sont surtout protégés, déposants une plus grande partie de ces sommes dans les coffres de la BCE.

Ne pouvant, de par son statut et ses missions, racheter directement de la dette souveraine aux États, La BCE s'est manifestée sur le marché secondaire. 63 millions d'euros d'obligations nationales ont ainsi été rachetés par la BCE la semaine dernière, bien loin des deux milliards attendus par les traders.

Article publié le mardi 31 janvier 2012 à 17:01 - © Credixis 2017

Articles liés

De nouvelles craintes s'abattent sur les banques européennes

À en croire la Banque centrale européenne (BCE), le secteur bancaire du Vieux Continent demeure fragile. Principales sources d'inquiétude : les dettes souveraines et la réglementation de Bâle III. Lire l'article

Création d'un Prêt Alerte Canicule par le Crédit Municipal de Paris

Spécialisé dans le crédit responsable et la restructuration de crédit, le CMP Banque vient d'instaurer le P.A.C. afin d'assister les personnes les plus fragiles en cas de fortes chaleurs. Lire l'article

Quelques conseils avant de contracter un crédit professionnel

La formation et l'expérience professionnelle du créateur ou du repreneur d'entreprise ne sont pas les seuls critères sur lesquels se basent les banques pour accorder ce crédit spécifique. Lire l'article