> > Banques : les billets de Francs échangeables jusqu'au 17 février

Banques : les billets de Francs échangeables jusqu'au 17 février

Le franc vit réellement ses derniers jours. À compter du vendredi 17 février, les billets de 20, 50, 100, 200 et 500 francs n'auront plus aucune valeur. Jusque-là, ces billets sont encore échangeables auprès de la Banque de France.

Banques : les billets de Francs échangeables jusqu'au 17 février

Cinq billets encore échangeables

Fin de parcours pour la monnaie historique nationale. Alors que les pièces en franc ne sont plus échangeables depuis 2005, la dernière opération d'échange francs-euros se terminera ce vendredi 17 février 2012.

"Seuls les cinq billets de 20, 50, 100, 200 et 500 francs peuvent être échangés. Pour les autres billets, c'est déjà trop tard" rappelle la Banque de France (BdF). Passé cette date, "plus aucun billet en francs ne sera échangeable auprès de la Banque de France, ou de l'Institut d'émission des départements".

Un échange de 3,05 à 76,22 euros

Édité à des milliards d'exemplaires, les billets qui seront gardés par les particuliers, n'auront ainsi plus qu'une valeur "sentimentale" et ne devraient pas éveiller de grands intérêts de la part des collectionneurs.

Dans les faits, la BdF et l'Institut d'émission des départements échangeront donc ces derniers billets contre leur valeur réelle en euros, soit :

  • 3,05 euros contre un billet de 20 francs (Debussy 1980) ;
  • 7,62 euros contre un billet de 50 francs (Saint-Exupéry 1993) ;
  • 15,24 euros contre un billet de 100 francs (Cézanne 1997) ;
  • 30,49 euros contre un billet de 200 francs (Eiffel 1995) ;
  • 76,22 euros contre un billet de 500 francs (Pierre et Marie Curie 1993).

Selon la Banque de France, près de 600 millions d'euros seraient encore dans la nature sous la forme de petite coupure soit plus de quatre milliards de francs. Concernant cet ultimatum, la BdF table sur une remise de "seulement" 100 millions d'euros (soit entre 15 et 20 % de la somme totale détenue par les ménages français).

Article publié le lundi 13 février 2012 à 16:02 - © Credixis 2017

Articles liés

Interdit bancaire : les chiffres de la Banque de France

Depuis 1955, la Banque de France recense au sein du Fichier central des chèques (FCC) tous les incidents de paiement déclarés par les organismes bancaires ou assimilés. Lire l'article

Le nombre de dossiers surendettement explose en mars

En mars 2009, la Banque de France a accusé réception de 21 747 nouveaux dossiers de surendettement au sein de son secrétariat des commissions départementales surendettement. Lire l'article

Surendettement : la Banque de France fait le point

Sur la base des données recensées en 2007, la Banque de France gestionnaire du Fichier Central des Chèques (FCC) et du Fichier national des incidents de paiement des crédits aux particuliers (FICP) a dressé le portrait robot du surendetté type. Lire l'article