> > Assurance-vie : nouvelle collecte négative en octobre

Assurance-vie : nouvelle collecte négative en octobre

Après le livret A c'est au tour de l'assurance-vie de présenter une collecte négative au mois d'octobre. En septembre la collecte était également négative, l'AFA invoque une conjoncture nationale difficile, accrue par le départ en retraite de nombreux baby-boomers.

Assurance-vie : nouvelle collecte négative en octobre

- 1,4 milliards d'euros au mois d'octobre

Après un rebond au mois de mai, la collecte nette, c'est à dire les versements  moins les retraits, des produits d'assurance-vie enregistrée par l'association française de l'assurance (AFA), s'affiche à nouveau en baisse au mois d'octobre.

Avec 0,1 milliards d'euros de collecte nette au mois d'août, l'assurance-vie perdait déjà 3,6 milliards d'euros par rapport au mois de juillet. Depuis, le produit vire dans le rouge avec des résultats négatifs. Pour septembre 2011, l'AFA enregistrait une collecte nette de - 1,8 milliards d'euros. Pour le mois d'octobre la collecte nette est estimée à - 1,4 milliards d'euros.

Pour les organismes proposant cette épargne, la situation bien qu'inquiétante n'est pourtant pas catastrophique puis que sur l'année 2011, la collecte nette reste positive à 17, 7 milliards d'euros. On notera tout de même une forte baisse (- 63 %)  par rapport à la période janvier octobre 2010.

Dans le détail, cette baisse s'explique par une hausse de 21 % des prestations et retraits (89,3 milliards d'euros en octobre 2011), et une baisse de 12 % des versements (107 milliards d'euros en octobre 2011).

Le total des encours enregistré fin octobre 2011, affiche ainsi une hausse de 4 % par rapport à l'an dernier, avec 1 375 milliards d'euros de placés sur ce produit.

Un octobre rouge pour l'épargne

D'une manière générale, l'assurance-vie n'est pas le seul produit a être négatif ce mois d'octobre. En effet la 2ème "épargne préféré des français" est également à la traine avec une collecte nette de 1,13 milliards d'euros en septembre et de 0,41 milliards d'euros en octobre contre 2,91 milliards d'euros au mois d'août.

Pour beaucoup cette "décollette" est essentiellement liée à  la conjoncture économique et la départ en retraite de plus en plus de "baby-boomers".  Face à une difficulté croissante pour rembourser certains prêts due à la conjoncture actuelle très difficile, de plus en plus d'épargnants piochent ainsi dans leur épargne pour éponger leur frais.

Même phénomène du côté des baby boomers qui doivent faire face à un manque de ressources de plus en plus forts et qui donc n'hésitent plus à combler leur retraite avec les fonds épargnés. Un choix d'autant plus facile vis à vis d u produit assurance-vie qui affiche des taux peu attractif pour les épargnants en comparaison avec d'autres produits.

Pour beaucoup, si la situation pour le livret A n'est que provisoire, l'assurance-vie pourrait elle connaitre encore bien des déboires.

Article publié le mardi 29 novembre 2011 à 11:11 - © Credixis 2017

Articles liés

Réforme de l'assurance-vie : le Sénat favorise une épargne à long terme

Dans le cadre du projet de loi des finances 2011 (PLF), la commission des finances du sénat a adopté, mardi dernier, un nouvel amendement. Portant sur l'assurance vie, cet amendement tient à instaurer un nouveau taux préférentiel pour les contrats intégrant des actions. Lire l'article

Les Français préfèrent épargner que dépenser

Alors que la crise se poursuit sur fond de montée en flèche du taux de chômage, les Français préfèrent engranger dans leurs bas de laine plutôt que de se lancer dans les grandes dépenses. Lire l'article

Une année 2010 toujours placée sous de sombres augures

Les prévisions économiques pour la nouvelle année sont encore très marquées par la sinistrose de la crise. Si l'immobilier reprend quelques couleurs depuis le second semestre 2009, l'attentisme et les placements sans risques se taillent la part du lion. Lire l'article