> > Assurance-vie : collecte négative en novembre

Assurance-vie : collecte négative en novembre

D'après les informations du quotidien Le Figaro, la collecte nette enregistrée pour les produits d'assurance-vie entre janvier et novembre 2011 serait en baisse de 65 % par rapport à la même période en 2010.

Assurance-vie : collecte négative en novembre

Trois mois consécutifs de collecte négative

Après le mois de septembre et le mois d'octobre, les assurances-vies auraient essuyé un nouveau revers au mois de novembre selon des sources du Figaro.

Dans une moindre mesure que les mois précédents, puisque qu'enregistrée à - 1,8 milliards d'euros au mois de septembre et -1,4 milliards d'euros en octobre, la collecte nette serait ainsi de nouveau négative avec -0,2 milliards d'euros d'enregistrés.

Au total, la collecte nette enregistrée sur les 11 derniers mois (janvier à novembre) serait donc en baisse de 65 % par rapport à la même période en 2010. Sur la collecte observée de janvier à octobre, la différence avec l'année précédente était de - 63 %.

Ces non-résultats successifs restent néanmoins compensés par les  résultats du début d'année, eux, largement positifs.

Interrogé par le quotidien, Bernard Le Bras du Crédit Mutuel Arkéa estime qu'il est "possible que le phénomène se poursuive en décembre".

Les contrats d'assurance-vie utilisés pour la consommation

Pour expliquer ces résultats, les spécialistes invoquent plusieurs phénomènes, l'attractivité grandissante des autres produits d'épargne d'une part et une réorientation du produit à des fins consommatrices d'autre part.

Sur le premier point, c'est directement le livret A qui est visé. En effet, avec un taux grandissant au prorata de l'inflation et totalement défiscalisé, le livret se montre désormais presque aussi intéressant que l'assurance-vie.

Concernant l'autre point, il semblerait que les ménages français préfèrent "piocher" dans ces contrats d'assurance-vie plutôt que de recourir à des crédits à la consommation.

L'argument "Papy Boomers" est également invoqué par M. Le Bras. "Une forte proportion de clients détient ses contrats depuis plus de 8 ans, des contrats qui n'ont plus de pénalités de rachats et aucun frein fiscal. Les assurés qui sont dans ce cas-là utilisent alors leur contrat comme une réserve d'épargne disponible" explique t-il dans les pages du Figaro.

Article publié le mardi 20 décembre 2011 à 14:12 - © Credixis 2017

Articles liés

Crédit à la consommation : le Sénat durci la loi

Le Sénat a adopté le 17 juin dernier en première lecture le projet de loi de la ministre de l'Economie Christine Lagarde sur le crédit à la consommation. Lire l'article

Crédit conso : Les sénateurs favorables à un fichier positif

Alors que le projet de réforme du crédit à la consommation doit être discuté à l'assemblée nationale pendant l'été, les sénateurs ont d'ores et déjà décidé d'ouvrir la voie pour la création d'un fichier positif. Lire l'article

Projet de réforme du crédit conso : les parlementaires montent au créneau

Le sujet de la réforme du crédit à la consommation ne laisse décidément pas les parlementaires indifférents. Lire l'article