> > Achat et vente immobilière à Paris : le prix de l'ancien se stabilise

Achat et vente immobilière à Paris : le prix de l'ancien se stabilise

En région parisienne, les prix de vente de l'immobilier ancien ont légèrement augmenté entre le dernier trimestre 2013 et le premier mois de 2014. Pour les mois prochains, les analystes s'attendent à de légères baisses.

Achat et vente immobilière à Paris : le prix de l'ancien se stabilise

Une « étonnante résistance » des prix de l'immobilier ancien

Dans sa dernière note de conjoncture, la Chambre des Notaires de Paris-Ile-de-France observe une stagnation des prix de l'immobilier ancien à Paris et en région parisienne.

Pour les notaires qui s'attendaient à une baisse plus prononcée des prix dans l'ancien, « cette stabilisation » serait due essentiellement à une demande toujours très forte des ménages, alimentée par des taux de crédit très bas et très attractifs. Des ménages qui se concentreraient davantage vers les petits logements faute d'autres options (« insuffisance de l'offre » et « panne de la construction neuve »).

 

8160 euros le m² pour les vieux appartements parisiens

Pour les appartements anciens au 1er trimestre 2014 :

  • À Paris le prix moyen est estimé à 8160 euros le m² (+0,2 % sur un trimestre ; -1,6 % sur un an)
  • En petite couronne le prix moyen est estimé à 4360 euros le m² (+0,2 % sur un trimestre ; -1,6 % sur un an)
  • En grande couronne, le prix moyen est estimé à 3020 euros le m² (+0,5 % sur un trimestre ; -0,3 % sur un an)

Pour la région Ile-de-France, en moyenne, les prix des appartements anciens est évalués à 5041 euros le m² (+0,2 % sur un trimestre ; -1,2 % sur un an).

Pour les maisons anciennes au 1er trimestre 2014 :

  • En petite couronne, le prix de vente moyen s'élevait à 346 200 euros (-0,5 % sur un trimestre ; -1,9 % sur un an)
  • En grande couronne, le prix de vente moyen s'élevait à 272 600 euros (-1,8 % sur un trimestre ; -2,6 % sur un an)

Pour la région Ile-de-France, le prix moyen des maisons anciennes au 1er trimestre 2014 est estimé à 294 400 euros (-1,4 % sur un trimestre ; -2,3 % sur un an).

Pas de forte évolution pour les prochains mois

Pour les notaires, le marché immobilier devrait encore fonctionner au ralenti ces prochains mois. « À moyen terme, le scénario d'un lent ajustement des prix semble le plus probable », expliquent-ils. Seule une reprise des ventes et de la construction neuve pourrait réellement relancer le marché. Un déblocage encore imprévisible à ce jour.

Retrouvez l'analyse complète de la Chambre des Notaires de Paris-Ile-de-France sur www.paris.notaires.fr.

(Image : Flickr - Môsieur J. [version 9.1] / CC-by-sa-2.0)

Article publié le vendredi 30 mai 2014 à 17:05 - © Credixis 2017

Articles liés

Prix de l'immobilier : Paris flambe !

Selon un récent communiqué publié par la Chambre des Notaires de Paris, les prix de l'immobilier dans la capitale atteignent des sommets. Entre surévaluation des vendeurs et rareté de l'offre, les acquéreurs potentiels déchantent ! Lire l'article

Prix de l'immobilier : l'embellie avant la rechute ?

Selon les diverses statistiques disponibles, la tendance des prix dans l'immobilier est à la stabilisation voire à la hausse mais attention, cela ne pourrait être que très provisoire... Lire l'article

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article